P à R - Kigos d'été

Publié le par kuri

1- Paulownia (fleur de) - 桐の花 [きりのはな kiri no hana] 


Catégorie
= classique/Été/les plantes (植物 shokubutsu).

Nom scientifique : paulownia.
Etymologie : de Anna Paulownia, fille du tsar Paul Ier. Famille des scrofulariacées, de la scrofulaire, ou "herbes aux écrouelles" (du latin scrofulae, "écrouelles").

Explication = Le paulownia, originaire de Chine et de Corée, est très répandu au Japon. Introduit en France en 1834, il fleurit en mai. L'arbre se charge de grandes fleurs violettes en forme de cônes, que l'on remarque de loin. Ce grand arbre ne se couvre de feuilles qu'après la chute des fleurs.
Le bois de paulownia est utilisé en menuiserie, saboterie et tabletterie (au Japon pour la confection d'armoires à kimono, car il fait fuir les insectes).
En Europe, le paulownia est un arbre d'ornement, qui résiste plus ou moins bien à la pollution urbaine.

Haïkus =

(1) 桐の花咲くや都の古屋敷 (子規)
kiri no hana saku ya miyako no furu yashiki

les paulownias en fleurs
les vieilles demeures
de la capitale


(Shiki - Le mangeur de kakis qui aime les haïkus - traduction de Cheng Wing Fun)


(2) 虚無僧に犬ほえかかる桐の花 (漱石)
komusô ni inu hoekakaru kiri no hana

devant le moine flûtiste
les chiens aboient
fleurs de paulownia

(Sôseki - Tanka haïku renga le triangle magique - traduction de Maurice Coyaud)

Auteur & administrateur = neko (Maj/Update: 15/05/2008).


2-   Pivoine (la) - 牡丹[ボタン botan]

 

Catégorie = classique/Été/les plantes (植物 shokubutsu).

 

Nom scientifique = paeonia. Famille des Renonculacées.

 

Explication = La pivoine, originaire de Chine, a été introduite au Japon au VIIIe siècle. Elles symbolisent la beauté épanouie des femmes. Les arbustes fleurissent en mai et leur floraison ne dure que quelques jours, avec des nuances de rose, de mauve et de jaune. Ces plantes nécessitent des soins attentifs et une protection hivernale. Au Japon, les pivoines étaient signes de prospérité, car seuls les riches pouvaient, autrefois, se permettre de les cultiver.

 


Haïkus
=
 

(1)   青嵐吸物は白牡丹 (Ryôkan)
seiran suimono wa shiro botan

 

le vent de l’été
apporte dans ma soupe
des pivoines blanches

(Ryôkan - Les 99 haïku de Ryôkan, 1999 - traduit par Joan Titus-Carmel)
.


(2)       
こらへかねて崩れる夜の牡丹かな (Chiyo-ni)
kurae kanete kuzureru yoru no botan kana


ne résistant plus
la nuit a rompu
la pivoine

 

(Chiyo-ni - libre interprétation de neko).

(3)        掃人の尻で散りたる牡丹かな (Issa)
haku hito no shiri de chiritaru botan kana


à cause du derrière
d'un balayeur sont tombées
les fleurs de pivoine


(Issa - En village de miséreux, 1996 -traduit par Jean Cholley)

 

Auteur & administrateur = neko (Maj/Update: 20/05/2008).



3- Quatorze Juillet (Le)
- 巴里祭 ou パリ祭[パリさい – pari sai]

 

Catégorie = classique/Été/ Vie humaine  (生活 seikatsu).

Explication = la fête nationale française du quatorze juillet, célèbre la prise de la Bastille en 1789 et la fin de la monarchie absolue. Elle marque également le début de la révolution française étudiée à travers le monde. Sa place en tant que kigo d'été au Japon remonterait à la sortie dans les années 30 du film quatorze juillet de René Clair (traduit par pari sai en japonais, c'est-à-dire "la fête de Paris").


Il faut imaginer le défilé sur les Champs-Élysés,  la liesse populaire dans la chaleur d'une nuit d'été, la foule, les feux d'artifice, les marchands ambulants de boissons... Au final le quatorze juillet a tout d'une "matsuri" (fête populaire japonaise).


Haïkus =

(1) パリ祭足袋そのほかを部屋に干す(室生 幸太郎)

Pari sai tabi sonohoka wo heya ni hosu (Muroi Kôtarô)

Le quatorze juillet

En tabi le reste

Sèche dans la chambre

 

Note de traduction : en japonais l'ambiguïté demeure si les tabi (chaussettes japonaises) du haijin sèchent également.

Auteur & administrateur = Kuri (Maj/Update: 17/05/2008).

4- Rhododendron (le) cf. azalée (l’) - 石楠花 [shakunage] ou 躑躅 [tsutsuji]

皐月躑 [satsuki tsutsuji], 大紫躑 [oomurasaki tsutsuji], 三葉躑 [mitsuba tsutsuji], 玄海躑躅 [genkai tsutsuji], 蓮華躑 [renge tsutsuji], 山躑躅 [yama tsutsuji], (kikage tsutsuji], 久留米躑躅 [kurume tsutsuji], 霧島躑躅 [kirishima-tsutsuji]

 

Catégorie = classique/Été/les plantes (植物 shokubutsu).

 

Nom scientifique = Rhododendron. Famille des Ericacées. Etymologie : du grec rhodon « rose », et dendron « arbre », littéralement arbre à rose ou azalée.

 

Explication = Le genre Rhododendron est très diversifié. Il regroupe près de 1000 espèces, dont certaines sont communément appelés rhododendrons (arbustes à grandes fleurs) et d'autres azalées (plantes, fleurs et feuillage plus petits). Les deux font cependant partie du même genre, et de nombreuses espèces et variétés présentent des formes intermédiaires. Au Japon, les azalées au feuillage plus délicat sont préférées aux rhododendrons car elles supportent mieux la taille.

L'abondante floraison des rhododendrons au printemps habille le jardin japonais de couleurs vives. Roses, rouges, violettes ou blanches, les fleurs charment par la délicatesse de leurs pétales et symbolisent les moments fragiles et éphémères. L'été met en valeur le feuillage cireux et lustré de certains cultivars. L'utilisation de spécimens de port compact permet d'obtenir des effets de vallonnements et de créer l'illusion d'un paysage miniature montagneux et boisé.

Haïkus =

(1)           つつじ咲いて片山里の飯白し (Buson)

tsutsuji saite katayamazato no meshi shiroshi


un hameau en montagne
les azalées en fleurs
et le riz si blanc


(Buson – Le parfum de la lune, 2002 – traduit par Cheng Wing Fun)
.


(2)         
躑躅生けてその陰に干鱈割く女 (Bashô)

tsutsuji ikete sono kage ni hidara saku onna


à l'ombre d'azalées dans un seau
une femme émiette
de la morue séchée


(Bashô - A Kyoto rêvant de Kyoto, 2004 – Traduit par Cheng Wing Fun)
.

Auteur & administrateur = neko (Maj/Update: 20/05/2008).

 

5 - Pluies d'été (les) - 夏の雨 [なつのあめ natsu no ame]


Variantes = pluies en été, pluies estivales.


Catégories = Classique/été/ phénomènes météorologiques (天文 tenbun)


Explications =


les précipitations sont au plus bas au Japon en décembre, puis elles progressent régulièrement pour atteindre un premier "pic" en mai-juin puis un deuxième en septembre-octobre (voir ICI et LA). L'été "poétique" (du 6 mai au 7 août) voit arriver le premier "pic" de pluie avec la saison des pluies "tsuyu" avant de bénéficier d'une acalmie (et de chaleurs intenses). En France, les précipitations sont plus régulières (voir ICI).


Exemples =


(1) haïku de Shirobame Shibata traduit par Mabuson seegan [le saijiki d'été de Mabuson n°33].


6- Prières pour la pluie - 雨乞い(あまごい amagoi - var. jp "ame no inori)


Catégories = Classique/été/ phénomènes météorologiques (天文 tenbun)


Explications =


De nombreuses cultures de part le monde ont développé des prières s'adressant aux puissances supérieures pour que tombe la pluie en cas de sécheresse prolongée. Ce kigo se fait l'écho de ce souhait.

 

雨乞の空の広さをもて余す
amagoi no hirosa wo moteamasu
Prière pour la pluie –
Une étendue de ciel
à ne savoir qu'en faire
(黒川花鳩 Kurokawa Kakyû traduction personnelle du tome de l'été de daisaijiki kodakawa)


 

Publié dans P-R

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article